Newsletter N°4

Point sur l’avancée de l’alpha-test
De nouveaux réglages du système de combat ont été récemment testés, ainsi que les débuts du système de dialogue avec les personnages non joueurs et du système de quêtes. Le système de magie a aussi reçu de nombreux réglages, mais le plus gros travail de ces derniers jours reste le système de création de personnage qui permet déjà de personnaliser son avatar de façon très ergonomique et intuitive. De nombreuses explications simplifient toutes les étapes de la création, qui n’en reste pas moins particulièrement détaillée. Il sera en effet possible d’ajouter des tatouages, de choisir la couleur des yeux et même de modifier les traits du visage afin que chaque personnage soit véritablement unique.

Les guerriers dans Ryzom
Le Monde d’Atys, au-delà de sa poésie et de sa beauté naturelle, est un univers ou la loi du plus fort est toujours la meilleure. Celui qui veut survivre doit savoir frapper fort et endurer les coups bas. Tel est le credo des guerriers, qu’ils soient Fyros, Matis, Tryker ou Zorai. Les forts survivent, les faibles disparaissent.

Devenir un bon guerrier demande un entraînement complet. Tout d’abord un guerrier se doit de survivre. Et pour survivre rien de mieux qu’une armure lourde pouvant absorber un coup de hache ou une salve de fusil. Porter une armure lourde n’est pas aisé, encore moins si vous voulez courir et lutter à travers tous les écosystèmes d’Atys. C'est ainsi que le port de l'armure lourde, nécessaire à leur survie, est devenu une compétence maitresse pour l'ensemble des guerriers.

Un bon guerrier doit par ailleurs développer une endurance physique exceptionnelle. Les maîtres de guerre Fyros entraînent ainsi les volontaires au cœur du grand désert. Chaque guilde de guerrier a ses secrets pour renforcer l’endurance de ses nouveaux membres. Une fois confirmés, les guerriers continuent un entraînement permanent pour augmenter leur résistance aux coups, leurs points de vie, mais aussi leur endurance.

Les guerriers maîtrisent les diverses catégories d’armes. Les armes légères, comme les dagues, permettent de vaincre des ennemis faibles sans s’essouffler. Les armes lourdes permettent d’infliger des dégâts terribles mais fatiguent rapidement celui qui les manie. La combinaison arme moyenne et bouclier permet de faire face à grand nombre de situations.

Enfin, au delà de la simple maîtrise des armes, les guerriers apprennent des styles de combat et des coups spéciaux.
Quand un guerrier engage le combat, il enchaîne des coups simples. Il peut opter pour un style de combat plus évolué, permettant par exemple d’enchaîner plus rapidement ses coups ou de se mettre sur la défensive. Il peut aussi placer des coups spéciaux pouvant par exemple assommer sa cible ou causer des lacérations provoquant des hémorragies.
Les styles de combat et les coups spéciaux sont très efficaces mais aussi très fatigants. Malheur au guerrier qui se retrouve à bout de force avant d’avoir vaincu ses adversaires. Ses compétences sont grandement diminuées, ses coups manquent d’efficacité… la fin est proche pour lui. Celui qui sait ménager ses forces réussira à sortir vainqueur des pires situations.

Le rôle premier des guerriers est de lutter contre les ennemis homins de leur peuple ou de leur guilde et non contre la faune ou la flore d’Atys. Aussi leurs coups spéciaux et leurs styles de combat sont inopérants sur ces dernières cibles. Il est cependant évident qu’un ennemi, quel qu’il soit, ne sera jamais insensible à un coup d’épée à deux mains bien placé.

Chaque peuple a développé pour ses guerriers des styles de combat et des coups spéciaux particuliers. Les guerriers d’Atys partagent des compétences communes, mais chaque métier de guerrier a ses compétences propres.

Les guerrier Fyros ont la capacité de se plonger dans une furie guerrière qui augmente la force de leurs coups et inspire la peur à leurs adversaires. Par contre, dans cet état ils perdent de vue l’état de leurs points de vie et de leur fatigue.
Les guerriers Fyros savent aussi augmenter leur régénération naturelle en fatigue et en points de vie.

Les guerriers Trykers maîtrisent leur écosystème lacustre et savent utiliser chaque défaut du terrain pour déséquilibrer leur ennemi. Des coups spéciaux Trykers permettent de trouver les défauts des armures et ainsi de réduire leur efficacité. Enfin les guerriers Trykers sont passés maîtres dans l’art de l’insulte, faisant perdre leur calme à leurs ennemis et réduisant ainsi leur capacité à utiliser leurs propres coups spéciaux.

Les guerriers Matis sont les seuls à maîtriser le combat a deux armes. En plus de ce style de combat, les guerriers Matis ont des coups spéciaux permettant de surprendre la garde de leur adversaire et de placer ainsi facilement un coup critique.

Les guerriers Zorais ont développé des coups spéciaux à mains nues. Le plus original permet, en plus de la blessure infligée, de briser le focus en sève du magicien et de réduire ainsi ses capacités magiques. Les guerriers Zorais possèdent des styles de combat basés sur l’esquive. Enfin, leurs coups spéciaux donnent à leurs poings l’efficacité des armes les plus puissantes.

Source : Julien Coquema, Chargé de communauté Ryzom

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Ryzom ?

158 aiment, 34 pas.
Note moyenne : (203 évaluations | 17 critiques)
6,2 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Ryzom
(99 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

108 joliens y jouent, 838 y ont joué.